Pourquoi nous ne pouvons pas réaliser de sites à 10 euros TTC ?

Vous le savez peut être, Parteja a fait le choix d’utiliser des CMS open source pour la production de la plupart de ses sites web, avec une préférence pour WordPress, Joomla, Drupal, et Prestashop selon les types de projets. Nous n’hésitons également pas à utiliser des templates graphiques gratuits ou payants que nous adaptons pour nos clients. Cela permet de réduire considérablement les coûts de production, tout en garantissant un grand professionnalisme et une excellent qualité de service. Certains se demandent déjà comment justifier qu’un site coûte 500, 3500 ou 15 000 euros s’il suffit d’installer WordPress et un template gratuit (une heure de main d”oeuvre maximum) ?

Et bien nous allons tenter de vous expliquer dans cet article pourquoi nous ne pouvons pas faire des sites à 10 euros !

 1. L’analyse des besoins

Essentielle pour réaliser un produit utile pour le client et conforme à ses attentes, cette étape exige une ou plusieurs réunions et un audit de l’existant lorsqu il s’agit d’une refonte de site web. Cette analyse des besoins débouche sur ma rédaction d un cahier des charges qui définitif précisément la prestation souhaitée.

Bien sur, nous pourrions nous contenter d’un entretien téléphonique de quelques minutes et vous proposer un site standard, mais nous estimons que nos clients valent mieux que cela !

 2. La création ou l’adaptation graphique

Là encore, nous pourrions utiliser une charte graphique générique, insérer le logo de la société et zou! Mais chaque client étant unique, cela nécessite soit de créer une charte graphique compléte, soit de sélectionner un ou plusieurs templates (gratuits ou payants) que nous allons personnaliser pour les rendre unique. Cela nécessite bien souvent de nombreux échanges par mail et téléphone pour parvenir au meilleur résultat possible.

3. L’installation et l’adaptation des fonctionnalités techniques

Les fonctionnalités techniques les plus courantes non incluses en natif dans les CMS que nous utilisons sont l‘intégration avec les réseaux sociaux twitter et Facebook, la gestion de newsletter, les formulaires de contact, les modules de statistiques, la possibilité d’insérer une splash page… Pour ces demandes classiques, on trouve généralement des plugins gratuits ou payants assez facilement. Mais lorsque la demande est plus complexe (utilisation d’API de services tiers par exemple), cela peut nécessiter un développement d’application ou de plugin.

4. La création de l’arborescence et l’intégration du contenu

L’arborescence et les contenus sont parfois fournis, mais il arrive que nous soyons amenés à produire (ou faire produire) du contenu, à organiser une session shooting photos ou à rechercher des illustrations sur une banque d’images. Autant de temps passé par notre équipe ou par nos partenaires !

5. L’optimisation pour le référencement naturel

La plupart des CMS sont bien optimisés par défaut pour le SEO, mais il est tout de même nécessaire de vérifier, pour chaque template, un certain nombres de critères (présence des balises title et description, H1, H2 etc, stratégie a minima de linking interne, pas de duplicata content etc.). Si le client souhaite aller plus loin, nous pouvons l’accompagner dans la rédaction des titres, des descriptifs etc, voire intégrer une prestation de SEO renforcée.

6. Le deboggage

C’est parfois la séquence la plus délicate car il va falloir scruter chacune des pages et des fonctionnalités du site à la recherche du moindre bug. Et quand on a le nez dans le guidon, on ne voit pas forcément les erreurs qui peuvent survenir. Il faut ensuite les corriger ce qui prend parfois beaucoup de temps. Bref, le déboggage, c’est indispensable, mais chronophage.

7. La formation du client

Pour bien maîtriser un CMS, nous estimons qu’une journée de formation est indispensable. Cela permet d’appréhender la logique générale de l’outil et de pratiquer longuement pour être capable de publier n’importe quel type de contenu, tout en optimisant sa rédaction pour le web et en insérant des supports multimédias (photos, vidéos, extraits sonores). De plus, l’utilisation de plus en plus fréquentes des shortcodes et autres fonctions particulière rend chaque configuration spécifique. Un utilisateur habitué à WordPress pourra être dérouté par un autre thème qui utilise les champs optionnels ou les shortcodes.

8. L’hébergement et la maintenance du site

L’hébergement sur un serveur, mutualisé ou dédié, a un coût. Même si l’on héberge plusieurs sites sur un même serveur, la location annuelle reste un investissement qu’il faudra partager entre les propriétaires des sites hébergés. De plus, il faut assurer la maintenance du serveur dans le cas d’un serveur dédié, avec les mises à jours de sécurité du système d’exploitation, et les sauvegardes des sites en cas de plantage. C’est une sort d’assurance pour le client qui pourra récupérer son site en quelques clics en cas de piratage ou d’erreur humaine.

Enfin, un CMS doit être maintenu à jour régulièrement sous peine de laisser ouvertes des failles de sécurité potentiellement dangereuses. Ces mises à jours doivent se faire en mode manuel pour éviter tout plantage du site.

9. La mise à disposition d’un interlocuteur permanent

Il est rassurant pour un client de pouvoir contacter, par téléphone ou support technique mail, un interlocuteur qui connaîtra son projet, et sera capable de répondre à sa préoccupation dans les meilleurs délais. Durant toute sa collaboration avec Parteja, il disposera donc d’un interlocuteur permanent et disponible.

10. Les charges, taxes et impôts divers et variés

Les charges d’une entreprise sont nombreuses : loyer, électricité, fournitures etc. Parteja a pour l’instant fait le choix de réduire au maximum ses charges en mutualisant au maximum les outils et les moyens utilisés pour son fonctionnement. Cependant, la TVA à 19,6%, les charges sociales et patronales et l’impôt sur les sociétés sont inévitables.

En conclusion,

Vous comprenez peut être mieux pourquoi Parteja ne pas réaliser de sites internet pour 10 euros ! Ceux qui prétendent pouvoir le faire cachent probablement quelque chose : frais ultérieurs ou complémentaires, abonnement mensuel exorbitant, piètre qualité ou réactivité, absence de suivi des projets, manque de personnalisation de votre site web…).

Parteja propose des prestations dans différentes gammes de prix et peut s’adapter à (presque) n’importe quel porte-monnaie. Nous prévoyons une évolutivité dans tous nos sites, ce qui permet de commencer avec un petit budget et de compléter progressivement les fonctionnalités et le design du site. N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur votre projet !

[button url=”https://parteja.net/contact” target=”_self” size=”small” style=”cherry” ]Contactez-nous ![/button]